Nouveaux produits

  • T-Shirt La Bombonera Col V
    T-Shirt La Bombonera Col V

    Création originale autour du mythique stade de Boca Juniors100% coton...

    39,50 €
  • T-Shirt Socrates
    T-Shirt Socrates

    T-shirt fun de Socrates, le Docteur, légende de l'équipe du Brésil 1982...

    29,90 €

Promotions

Le doublé Coupe d'Europe / Championnat en Angleterre

Publié le : 08-06-2020 16:44:37
Catégories : Angleterre

Largement en tête et donc bien parti pour conquérir son premier titre de champion d'Angleterre depuis 30 ans, Liverpool est cependant éliminé en Ligue des Champions. Jürgen Klopp et ses hommes ne pourront donc pas réussir ce magnifique doublé : C1 + titre national comme leurs illustres prédécesseurs. Revue de titres historiques.

Par Nicolas Wagner

Depuis 1956, l'Angleterre a disputé 22 finales pour un total de 13 victoires, soit la deuxième place du podium derrière l'Espagne et ses 18 succès. Aston Villa (1982), Chelsea (2012), Nottingham Forest (1979 et 1980), Manchester United (1968, 1999 et 2008) et Liverpool (1977, 1978, 1981, 1984, 2005 et 2019) ont tous connu les honneurs européens. Mais seulement deux clubs ont réussi à conquérir le titre national et continental : Liverpool et Manchester United.

Liverpool 1977

Liverpool XI : Clemence; Neal, Smith, Hughes, Jones; Callaghan, Case, McDermott, Kennedy; Keegan, Toshack Entr. Paisley

Déjà auteur d'un doublé (Championnat / Coupe de l'UEFA) la saison précédente, Liverpool continue de marcher sur l'Angleterre et l'Europe lors de cette année 1977. L'équipe de Bob Paisley commence sa moisson avec le Charity Shield. Après avoir laissé de côté la League Cup dès le premier tour contre WBA, les Reds ajoutent un deuxième titre de champion consécutif (le 10ème). A la lutte avec Manchester City, Liverpool devance les Skyblues d'un point au classement (57 vs 56). Lors du duel, ils prennent 4 points sur 6 possibles avec un nul à Maine Road (1-1) et une victoire à Anfield (2-1).

L'autre équipe de Manchester prive son meilleur ennemi de la victoire en FA Cup. Mais Liverpool se console rapidement. Quatre jours plus tard, Kevin Keegan et ses coéquipiers remportent leur première Coupe d'Europe des Clubs Champions contre le Borussia Monchengladbach de Allan Simonsen (3-1). Avant d'arriver en finale, les Reds se sont défaits des Crusaders, de Trabzonspor, de St Etienne et du FC Zürich. Lors de la finale, le duel entre Keegan et Vogts marque le match disputé à l'Olimpico de Rome. Liverpool impose son style et domine des allemands pourtant favoris.

Liverpool 1984

Liverpool XI : Grobelaar; Neal, Lawrenson, Hansen, Kennedy; Johnston, Lee, Souness, Wheelan; Dalglish, Rush Entr. Fagan

A l'aube de cette saison 1983/84, Liverpool est l'épouvantail en Angleterre mais également sur le Vieux Continent. Depuis 1976, les gars de la Mersey ont remporté six titres de champion d'Angleterre (sur 8 possibles) et trois éditions de la C1. C'est la première saison pour Joe Fagan. Le manager anglais, arrivé au club comme coach de la réserve en 1958, remplace le mythique Bob Paisley. Paisley a considérablement marqué Liverpool comme en témoigne son immense palmarès*. La succession n'est pas une mince affaire pour Fagan. Pourtant, le néo-technicien n'est pas un amateur. Il a gravit les échelons jusqu'au banc de Anfield, étape par étape. Pour sa premier saison, il s'appuie sur le talent de finisseur de Ian Rush. Mais également sur le merveilleux Kenny Dalglish.

En dépit de leur défaite inaugurale lors du Charity Shield contre MU, Liverpool remporte pour la quatrième fois consécutive le championnat. Une édition plus serrée que la précédente. C'est le second trophée de la saison après la victoire en League Cup contre Everton (après un replay). Et surtout, les Reds retrouvent l'Olimpico pour y affronter la Roma en finale de C1. Contre les locaux, Liverpool se laisse dominer pour mieux piquer en contre. Pruzzo répond à Neal. La décision se fait lors de la séance des tirs au but. Après une première tentative manquée par Nicol, Liverpool n'en manque plus aucune. Conti puis Graziani, déconcentré par un Grobelaar fantasque dans les buts, ratent pour la Roma et Liverpool conquière sa quatrième C1 en moins de dix ans.

Manchester United 1999

Manchester United XI : Schmeichel; G. Neville, Johnsen, Stam, Irwin; Beckham, Keane, Scholes, Giggs; Cole, Yorke Entr. Ferguson

Avec l'arrivée aux commandes de Alex Ferguson, Manchester United a remplacé Liverpool comme épouvantail en Premier League. Après une longue traversée du désert de 26 ans au plan domestique, l'équipe du manager écossais a trouvé la bonne formule en championnat avec déjà quatre succès depuis le début des années 90. Le seul bémol reste l'absence de titre européen en Coupe des Champions depuis la première victoire du club et anglaise en 1968. Mais MU va corriger cette anomalie à la suite d'un retournement de situation digne du maître du suspens : Alfred Hitchcock. Reprenons le fil de cette saison mémorable. Battus lors du Charity Shield par Arsenal, les Red Devils veulent reconquérir leur titre abandonné la saison passée aux Gunners.

Après un début de saison chaotique, Manchester s'empare de la première position fin janvier. L'équipe demeure invaincue à partir du Boxing Day jusqu'à la fin de la saison (toutes compétitions confondues). Leur attitude à ne jamais renoncer, inculquée lors des saisons précédentes, est la clé de leur succès. Les joueurs sont souvent sortis vainqueurs de situations difficiles. Après avoir gagné leur douzième couronne nationale, United double avec la FA Cup remportée contre Newcastle. Puis, quatre jours plus tard, au Camp Nou, Manchester retourne une situation mal embarquée dans le Fergie Time grâce aux deux jokers rentrés en cours de jeu : Sheringham et Solskjær et gagnent sur le fil face au Bayern de Matthaüs. Les Red Devils deviennent la première équipe anglaise à réussir ce triplé inédit.

Manchester United 2008

Manchester United XI : Schmeichel; Brown, Ferdinand, Vidic, Evra; Ronaldo, Carrick, Scholes, Giggs; Rooney, Tevez Entr. Ferguson

La saison 2007/08 a été une édition particulière pour Manchester United. En effet, en février 2008, le club mancunien a commémoré à Old Trafford le cinquantième anniversaire de la catastrophe aérienne de Munich, à la suite de laquelle huit joueurs de United (Bubsy Babes) et trois membres du staff ont perdu la vie. Les Red Devils se devaient de marquer le coup aussi bien en championnat qu'en Europe. Après un début de saison poussif (2N et 1D), les coéquipiers de Wazza se mettent en ordre de marche et se hissent dans le top 3. A la lutte avec Chelsea et Arsenal, United parvient à s'emparer de la première place mi-mars. Et malgré leur défaite (2-1) au Bridge, les hommes de Ferguson sont sacrés devant les Blues.

Rapidement éliminés des coupes nationales, ils retrouvent Chelsea en finale de la Champion's League déjà affrontés lors du Community Shield (0-0, tab 3-1 pour United). Sortis premiers et invaincus de leur groupe (Dinamo Kiev, Roma et Sporting), les mancuniens éliminent Lyon, la Roma et Barcelone avant d'atteindre le Loujniki. Rivaux tout au long de la saison de PL, les deux clubs se neutralisent après le but de Ronaldo et l'égalisation de Lampard. Pendant la prolongation, pas de nouveau but mais une altercation entre Vidić et Drogba cause l'expulsion du buteur ivoirien. Si Ronaldo échoue face à Čech, Terry puis Anelka tombent sur un van der Sar très inspiré. Quarante ans après le premier sacre européen contre le Benfica à Wembley, Manchester ajoute une troisième couronne continentale à son glorieux palmarès.

Leader incontesté et invaincu du championnat avec 22 points d'avance sur son dauphin, Liverpool pourrait être sacré champion dès le ... 21 mars prochain. Dans l'histoire, jamais une équipe n'a eu autant d'avance sur son poursuivant *. Avec ce titre en poche, les Reds pourront donc également se concentrer sur la conservation de son trophée européen et imiter leurs aînés de 1977 et de 1984.

*Palmarès de Bob Paisley : 6 titres de champion d'Angleterre (1976, 1977, 1979, 1980, 1982 et 1983), 6 Charity Shield (1974, 1976, 1977, 1979, 1980 et 1982), 3 Coupe des Champions (1977, 1978 et 1981), 3 League Cup (1981, 1982 et 1983), 1 Coupe de l'UEFA (1976) et 1 Super Coupe d'Europe (1977)

*En 2017/18, Manchester City a terminé le championnat avec 19 points d'avance sur Manchester United.

Partager ce contenu